Ésotérisme

DÉFINITION DE L’ÉSOTÉRISME

Nous avons tous été confrontés à l’ésotérisme dans notre vie.

Que vous ayez assisté à un tirage des cartes de tarot, à un phénomène paranormal ou simplement que vous ayez visité une cathédrale ou un temple, nous le retrouvons un peu partout.

L’approche de base pour tout ceux qui cherchent à apporter une définition à l’ésotérisme consiste à s’intéresser aux énergies cachées de notre monde et essayer de comprendre les mécanismes qui agissent derrière.

Le point de départ revient donc à reconnaître qu’il se passe tout autour de nous des choses auxquelles nous n’avons pas directement accès, qu’il existe des énergies subtiles d’une diversité phénoménale, et que ces énergies évoluent constamment selon des chaînes d’action complexes.

Avant de pouvoir trouver la vraie définition de l’ésotérisme, il y a donc bien quelques points sur lesquels nous devons nous mettre d’accord afin de nous assurer que nos raisonnements partent d’un même point de départ.

Voici ici sept critères qui sont partagés par tous ceux qui se sont intéressés à l’ésotérisme :

  • Il y a des ressemblances, des analogies à faire entre ce qui se passe dans l’univers, autour de l’homme et à l’intérieur de lui.
  • La nature tout comme l’univers sont animés par des forces spirituelles.
  • Il est possible de vivre des expériences qui dépassent l’entendement et la raison humaine.
  • Traduire des savoirs sous forme de rituels et de symboles est une nécessité si nous voulons les transmettre à grande échelle…
  • …mais cela s’accompagne toujours d’une distorsion (même légère) du message originel.
  • La plupart des traditions liées à l’ésotérisme ont une base commune, et sont sans doute issues d’une même source.
  • La transmission de savoirs ésotériques ne peut se faire que dans une relation personnelle de maître à disciple.

L’analyse étymologique du mot nous permet donc d’ores et déjà d’apporter une définition à l’ésotérisme : il s’agit de quelque chose qui s’intéresse à « ce qu’il y a à l’intérieur ».

En réalité, cette définition de l’ésotérisme est très incomplète.

Se limiter à décrire le phénomène comme étant l’étude des choses cachées est tellement approximatif que cela en devient faux.

Par définition, ce qui est caché est forcément inconnu et ne peut être découvert car, étant caché, nous n’avons même pas conscience de son existence.

Nous devrions plutôt définir l’ésotérisme comme l’étude des choses dissimulés, en ce sens qu’elles sont tout de même visibles sous certaines formes.